VALAGRO ET LA SCUOLA SUPERIORE SANT’ANNA DI PISA ÉTENDENT LEUR PARTENARIAT

Valagro news 3

Plus d’un million d’euros de Valagro pour développer des projets de recherche dans le domaine de la physiologie et de la génomique végétale en rapport avec la nutrition des plantes

Valagro, le leader mondial dans la production et la commercialisation de biostimulants et spécialités nutritionnelles pour plantes et le prestigieux Institut italien Scuola Superiore Sant’Anna di Pisa, ont renouvelé leur partenariat pour les cinq prochaines années.
La collaboration a une valeur estimée à plus d’un million d’euros sur une période de cinq ans, dont plus de la moitié, déjà financée par Valagro, permet le développement de projets de recherche dans le domaine de la caractérisation génomique des prototypes ou substances dérivés d’extraits de plantes ou de processus de fermentation, permettant d’améliorer la plateforme GeaPower® de Valagro. Par ailleurs, des études d’une importance majeure doivent être réalisées sur l’effet des séquences génétiques récemment découvertes qui régulent le comportement et l’expression des gènes dans les plantes.
La collaboration prévoit également un mécanisme d’incitations économiques visant les chercheurs universitaires. Ce partenariat est d’une importance particulière en Italie, où les investissements dans la recherche et le développement ont toujours été faibles. Selon les dernières données d’Eurostat, l’UE a investi 275 milliards d’euros dans la recherche et le développement en 2013, ce qui équivaut à 2,02 % du PIB communautaire, tandis que l’investissement italien ne représentait que 1,25 %. En outre, au cours des 10 dernières années, les investissements des entreprises italiennes ont augmenté de 6 %, et celles des organisations à but non lucratif de 1 %, contrairement à l’investissement public qui a diminué de -3 %, et de -5 % dans l’enseignement supérieur (1).
D’autre part, aux États-Unis, la collaboration entre les universités et l’industrie a augmenté considérablement au cours des trente dernières années, au cours desquelles elle a même pris la forme d’une convergence non seulement des objectifs et des approches, mais aussi d’une convergence physique, avec la création de campus où les chercheurs universitaires et les sociétés travaillent quotidiennement côte à côte (2).
Cela constitue une preuve supplémentaire de l’engagement de la Scuola Superiore Sant’Anna à l’égard de la progression de la recherche scientifique, qui est cruciale pour l’avenir du pays et son économie.
Le Dr. Alberto Piaggesi, Global Research & Development Director de Valagro, a déclaré: «Je suis fier de cette collaboration qui est renouvelée avec une université aussi prestigieuse que la Scuola Superiore Sant’Anna. Cet accord illustre aussi concrètement l’engagement à investir de Valagro parce que cela fait cinq ans que nous sommes associés à ce programme. Piaggesi conclut: « Par ailleurs, cette collaboration donne une plus grande stabilité aux chercheurs, qui peuvent alors se concentrer sur les projets de recherche sans avoir à se soucier de ce qu’il adviendra le lendemain.»
«Le partenariat public/privé est l’une des possibilités stratégiques de l’innovation technologique d’un pays », a indiqué le Pr.Pierdomenico Perata, Recteur de la Scuola Superiore Sant’Anna et Directeur scientifique de la collaboration avec Valagro. « Cette collaboration offrira également aux étudiants et aux docteurs ès sciences les plus brillants la possibilité d’être choisis par Valagro pour poursuivre leur carrière dans l’entreprise. » Le Pr. Perata conclut: « De cette façon, la Scuola Superiore Sant’Anna contribue également à garder les meilleurs cerveaux en Italie, en leur évitant d’avoir à rechercher des opportunités professionnelles à l’étranger, un phénomène qui est particulièrement nuisible pour tout le monde.»

(1) Eurostat, dépenses de recherche et développement, par secteur d’activité -% du PIB, de 2002 à 2013.
(2) Companies on Campus, Nature, 16 October, 2014